LE REVE D'UNE GENERATION SACRIFIER

Publié le par BADREDDINE Imad

                                                                           
LE REVE D’UNE GENERATION SACRIFIER.
 
 
Mon rêve a toujours été de faire le chemin inverse que mes parents ont fait. Eux ont quitté le Liban en guerre, moi je veux retrouver cette paix et cette stabilité qui est entrain de naître. Je voudrais un avenir radieux pour mes enfants, un environnement dans lequel ils pourront s’exprimer et grandir. Nous sommes une génération sacrifiée, je voudrais pour eux un avenir meilleur. Alors je rêve de ce jour ou  mon retour sera réel, comme disent les juifs la Allia, oui je veux ma Allia, le retour à mes racines, sur ma terre du Liban, revoir tout ce qui me rempli de joies et de bonheurs, sa plaine, ses plages bleues, cette verdure, ses odeurs, cette montagne avec ses cèdres, Symbole d’un Liban petit et fort à la fois et qui sera j’en suis sur encore plus uni et plus libre. Qui sait, se retrouver pour repartir de plus belle. Je suis fier aujourd’hui d’être sur la voie du retour. Fier de faire ce rêve et de pouvoir le réaliser.
 Comme disait Gibran Khalil Gibran : « il est absolument vital de rêver, de jour, consciemment et de façon constructive : rêver est un véritable arbre de vie. Rêver n’est pas s’évader du réel. Celui qui ne rêve pas ne sait pas transcender son quotidien, il en devient esclave. Rêver, c’est aller chercher en soi, un à un, les désirs que l’on porte et les mettre à jour. Les faire jaillir de notre nature profonde, c’est poser un acte de responsabilité par rapport à son destin. Le rêveur est alors celui qui donne les moyens de construire son avenir. C’est dans ses rêves qu’il cherche et découvre les buts à atteindre ».
 
Je voudrais a travers ces quelques phrases donner un sens et un espoir à des milliers de jeunes Libanais désireux de retourner sur la terre de leurs ancêtres.
 
Et leurs dire que tout rêve est réalisable à force de volonté et persévérance.
 

Publié dans Actualités

Commenter cet article