LE COMPLOT DES PUISSANTS

Publié le par BADREDDINE Imad

 Département français ? - 14.3 ko
Département français ?
LE COMPLOT DES PUISSANTS.
 
 
Jadis pole de stabilité et de progrès, on a même parlé de miracle ivoirien dans les années soixante dix. Ce havre de paix, va laisser place à un pays instable ou coup d’état, rébellion et prémisse de guerre civile se sont succédés depuis 1999.
Après un règne sans partage du « VIEUX » Félix Houphouët Boigny jusqu’à sa mort en 1993.
Quarante ans durant, le PDCI a gouverné sans partage. Son dauphin et héritier Henri Konan Bédié, père de « l’ivoirité » fut renversé par un coup d’état militaire en décembre 1999. Son manque de charisme et sa mauvaise gestion de l’état sont les causes de cette  déchirure profonde entre le Nord et le Sud. Depuis la Cote d’Ivoire traverse une instabilité constante. La tragédie ivoirienne fait partie des mises en scène dramatiques que l’actualité réveille continuellement. De calamités politiques en faillites identitaires, la Cote d’Ivoire vit en marge du développement.
 
Depuis les indépendances, aucun pays africain n’a connu une totale paix civile alors que l’Afrique ne manque ni de richesses ni d’atouts pour son développement. N’est-ce pas là le motif de toutes ces guerres ?
Oui les intérêts. Tout autre argument n’est que pur mensonge.
Cette image de la Cote d’Ivoire d’après HB, n’est-elle pas le fait de son histoire ?
La France est présente voilà cinq  siècles sur le continent africain, depuis la traite négrière, pour l’exploitation des richesses et l’accompagnement de la marche d’une indépendance factice. Comme disait KOUAME N’KROUMA : « Le néocolonialisme africain, c’est quand un état est indépendant en théorie, mais sa politique  dirigée de l’extérieur ».  
 
La Cote d’Ivoire n’est pas la France et la Cote d’Ivoire ne reconnaîtra pas chez elle d’autre autorité que celle du Président élu par le peuple Ivoirien.
 
Mais la guerre en Cote d’Ivoire nous laisse autant de questions que de cicatrices ; une dernière interrogation mérite une dernière réponse.
 
Y A-T-IL COMPLOT ?

Voici qui éclaire chaque jour davantage que la France ne veut pas lâcher le morceau. Mais que peut-elle face à un peuple de Côte d’Ivoire largement informé de ses sinistres schémas et plus que jamais déterminé à faire front ?

Publié dans Politique

Commenter cet article