DESTABILISATION DE LA CÔTE D'IVOIRE

Publié le par BADREDDINE IMAD

Une fois de plus, Abidjan s’est réveillée lundi à l’aube dans la confusion de tirs en provenance d’une caserne de l’armée. En effet ce 2 Janvier 2006, à 4h30 du matin des assaillants ont tenté de prendre d'assaut le BASA, l'une des plus grandes bases militaires d'Abidjan, située non loin de l'ancien camp d'Akouédo. Selon un soldat du BASA, les assaillants se sont infiltrés par petits groupes à l'intérieur du camp pour tenter de mettre la main sur la poudrière. Aux environs de 7h00 et même bien avant la riposte de FDS a été fatale aux assaillants. Toutes les structures sécuritaires sont en mouvement et font du ratissage dans le camp et à l'extérieur. A 9h30, l'armée ivoirienne avait une maîtrise totale de la situation. Les tirs ont cessés. Le calme est revenu. La tentative de ceux qui veulent prendre le pouvoir par les armes a encore échoué.  Selon des sources militaires le bilan est de, trois militaires loyalistes ivoiriens et une dizaine d'assaillants ont été tués dans l'attaque. La nouvelle de l'attaque du camp d'Akouédo s'est répandue comme une traînée de poudre à Abidjan, dont l'activité économique était totalement paralysée lundi matin et où de nombreux barrages des forces de sécurité ont été dressés. Cette attaque se produit également quelques jours après la constitution du gouvernement du nouveau Premier ministre Charles Konan Banny, dont la priorité est le désarmement et l'organisation de l'élection présidentielle, au plus tard le 31 octobre.
 
IMAD BADREDDINE
Le camp d'Akouédo abrite le 1er bataillon d'infanterie et le bataillon commando de parachutistes.(Carte : RFI)
Le camp d'Akouédo abrite le 1er bataillon d'infanterie et le bataillon commando de parachutistes.

Publié dans Actualités

Commenter cet article

voyance gratuite par mail rapide 20/02/2017 18:05

C’est pour la première que je viens de visiter votre site et je le trouve vraiment intéressant ! Bravo !