Braquage de l'agence BCEAO à Man.

Publié le par BADREDDINE IMAD

Condamnation pour 12 soldats français braqueurs.

La 10e chambre de la cour d'appel de Paris a confirmé vendredi la condamnation de deux mois à un an d'emprisonnement ferme à l'encontre de douze soldats français de la force Licorne pour un vol commis en 2004 dans une banque de Côte d'Ivoire.

Le parquet, qui avait fait appel des peines de première instance qu'il jugeait insuffisantes, n'a pas été suivi dans ses réquisitions. Il avait réclamé entre 18 mois et quatre ans d'emprisonnement, dont une partie assortie de sursis, pour une action qualifiée de "pillage de bandes".

Les soldats du 40e régiment d'artillerie de Suippes (Marne) et du 503e régiment de chars de Mourmelon (Marne) avaient été déployés en Côte d'Ivoire dans le cadre de l'opération Licorne.

Ils étaient accusés de vols et recels, pour un total de 220 millions de francs CFA (environ 337.000 euros), commis dans une agence de la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'ouest (BCEAO), à Man (570 km à l'ouest d'Abidjan), dont ils devaient assurer la surveillance, de juillet à août 2004.

Les soldats ont été condamnés à payer solidairement 150.000 euros de dommages et intérêts à la BCEAO. L'image de l'armée Française a été encore terni par cette nouvelle condamnation. On se rappelle également le massacre de jeunes patriotes aux mains nues devant l'Hotel Ivoire, toujours par cette armée néocolonialiste.

L'avocat de la BCEAO, partie civile, avait dénoncé des faits qui ont "saigné à blanc" l'établissement et porté "atteinte à l'économie" d'une région. En fait le gros lot a été emporté par les chefs rebelles de Man, Korogho et Bouaké.

 

 
 

Publié dans Actualités

Commenter cet article

voyance gratuite par mail 01/06/2016 09:52

Je viens de tomber sur ton blog ce matin et depuis je ne le lâche plus.