SANCTION CIBLEE DE L'ONU

Publié le par BADREDDINE IMAD

LE FPI  LES JUGENT RIDICULES ET INJUSTES
Sanction ciblée de l’ONU contre des « patriotes » et un commandant des forces nouvelles:

Le Président du Front Populaire Ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan a déclaré ce mercredi à la presse que les sanctions infligées à deux dirigeants de la mouvance présidentielle par l’ONU sont ridicules et injustes.«C'est une décision injuste, injustifiée et même ridicule », a-t-il déclaré à la presse étrangère.
Le Président du FPI estime que  Charles Blé Goudé et Eugène Djué «ne peuvent pas être considérés comme des obstacles à la paix en Côte d'Ivoire. Ils n'ont pas pris les armes » faisant allusion à la rébellion.
 M. Nguessan considère que cet acte est un aveu d’impuissance de l’ONU dans la recherche de solution à la crise ivoirienne.

«L'Onu reconnaît ainsi son impuissance à sanctionner les vrais auteurs de la crise ivoirienne et se contente de sanctionner les victimes », fulmine-t-il. Cette « situation (est) inadmissible et cela en rajoute à la perte de crédibilité de l'Onu aux yeux des Ivoiriens » a ajouté M. N’guessan.

Les sanctions qui visent  Charles Blé Goudé,  Eugène Djué et  Fofié un commandant des forces nouvelles consistent en une interdiction de voyager à l'étranger et un gel des avoirs financiers, pour une période de douze mois.

Suite a une décision du Groupe de Travail International de l’ONU, organe chargé de suivre l’application de la résolution 1633/2005 du conseil de sécurité, de ne pas proroger le mandat du parlement, une vague de violence dirigée contre l’ONU et ces agences en Côte d’Ivoire a paralysé Abidjan et plusieurs villes de l’ouest du pays. En réaction l’ONU a décidé de sanctionner les auteurs des ces manifestations qui ont durée du 15  au 19 janvier 2006.

Publié dans Actualités

Commenter cet article

voyance par mail gratuite 01/06/2016 09:51

Vraiment, cet article est vraiment très pertinent, comme toujours.