PETITION

Publié le par VISION - VERITE

En Côte d’Ivoire,

Rien que le désarmement, la réunification et les élections !


La communauté internationale nous provoque et nous force à organiser des manifestations de protestation. Nous proposons non plus de réagir mais d’agir en lui transmettant nos requêtes par le biais de cette pétition pour qu’elle sache bien que ce n’est pas la jeunesse ou quelques partisans désœuvrés qui veulent le désarmement, la réunification et des élections justes et transparentes.
En effet, en dépit des nombreux accords et concessions faits par son Excellence Laurent Gbagbo et le Pouvoir, les rebelles ne montrent aucun signe favorable à la paix et au désarmement, étape préalable à la réunification du pays. Ils agissent comme s’ils avaient trop d’avantages dans la sécession pour y renoncer.

En ne les condamnant jamais, la Communauté Internationale leur permet de se soustraire à leurs engagements.

Nous, Vision-Vérité-Côte d’Ivoire et toute la Société Civile engagée, nous nous adressons, à toutes les instances internationales, en toute urgence et pour éviter le pire.

Nous, Vision-Vérité-Côte d’Ivoire et Société Civile engagée, nous :

    Refusons d’avoir, encore, à poser des actes de défiance envers la communauté internationale suite aux actions de l’ONUCI - soutenue par la LICORNE, et,

  • Demandons :


    1. l’interdiction pour les forces impartiales d’utiliser leurs armes contre des populations civiles non armées,
    2. leur intervention, armée s’il le faut, pour protéger les populations civiles victimes d’exactions en zone occupée et surtout en zone de confiance,
    3. leur intervention vraie et efficace dans le désarmement des rebelles, de gré ou de force.

  • Constatons et réprouvons vigoureusement que l’ONUCI, force de dissuasion, n’empêche pas les rebelles de commettre des exactions dans la zone sous leur contrôle et pire encore dans la zone de confiance. ( Créée en avril 2004, l’ONUCI compte environ 7.000 Casques bleus, soutenus par 4.000 soldats français de l’opération Licorne. ).
  • Condamnons les violations des droits de l’homme par les forces impartiales qui, dans la zone gouvernementale, tuent nos amis, nos frères et nos enfants : la Licorne en novembre 2004, l’ONUCI en janvier 2006. Tirer sur des populations civiles ne disposant pas d’armes à feu outrepasse très largement les nécessités du maintien de l’ordre et ne correspond pas au mandat confié aux forces de l’ONUCI et de la Licorne.
  • Protestons contre ces faits et voulons rompre le silence coupable qui nous rend complices.
  • Exigeons que la communauté internationale prenne ses responsabilités, en appelant tous les acteurs, surtout les rebelles, à se conformer à leurs engagements pris devant ses plus hautes instances. Cela est primordial pour que le processus de paix avance. Si elle s’obstine à ne pas le faire, qu’elle quitte le territoire de la Côte d’Ivoire indépendante pour laisser les ivoiriens résoudre eux-mêmes leurs problèmes selon leurs intérêts.
  • Revendiquons le droit pour la Côte d’Ivoire indépendante, à l’instar des pays occidentaux, de se donner une politique d’immigration et dénonçons le fait que notre pays soit condamné par la force des armes à devenir un pays- réservoir.
  • Revendiquons le droit pour la Côte d’Ivoire indépendante, à disposer librement de toutes ses richesses et à négocier dans le respect de sa souveraineté tous les accords économiques la concernant.
  • Voulons par cette pétition soutenir son Excellence Laurent GBAGBO dans sa démarche et sa volonté telle qu’exprimée lors d’un entretien radiophonique du 26 janvier 2006 : nous avons appelé des gens non pas pour remplacer nos institutions, mais pour désarmer les rebelles qui empêchent que mes décisions couvrent l'ensemble du pays…. Nous leur demandons seulement de nous aider à désarmer tous ceux qui n'ont pas le droit de porter les armes.

POUR SIGNER LA PETITION CLIQUER SUR CE LIEN:

Publié dans Actualités

Commenter cet article