BLASPHEME DES OCCIDENTAUX

Publié le par BADREDDINE IMAD source Reuters

A Beyrouth, 400.000 chiites réclament des excuses du Danemark
Partisans du Hezbollah à Beyrouth. Dans la capitale libanaise, des centaines de milliers de chiites libanais ont transformé la fête religieuse de l'Achoura en gigantesque manifestation contre la publication en Europe de caricatures du prophète Mahomet.
Des centaines de milliers de chiites libanais ont transformé à Beyrouth la fête religieuse de l'Achoura en gigantesque manifestation contre la publication en Europe de caricatures du prophète Mahomet.
En dépit du vent et de la pluie, cette manifestation, qui s'est déroulée dans la ferveur religieuse mais aussi dans le calme, a rassemblé 400.000 fidèles, selon la police, jusqu'à 700.000, selon son organisateur, le Hezbollah.
"Aujourd'hui, nous défendons la dignité de notre Prophète avec la parole, avec une manifestation, mais que George Bush et le monde arrogant sachent que, s'il le faut, nous défendrons notre Prophète avec notre sang, et plus seulement avec nos voix", a déclaré à la foule le chef du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah.
D'abord publiées au Danemark, puis dans d'autre pays européens et finalement sur les cinq continents, les caricatures incriminées, dont l'une représente Mahomet coiffé d'un turban en forme de bombe, ont suscité une vague d'indignation et de violences dans le monde islamique.
Les missions diplomatiques du Danemark et d'autres pays occidentaux ont été attaquées à Beyrouth, Damas et Téhéran, incitant la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice à accuser la Syrie et l'Iran, les deux Etats parrainant le Hezbollah, d'instrumentaliser la colère des foules.
"QU'EST-CE QUI VA VENIR, APRES L'INSULTE?"
"Il faut continuer à défendre le Prophète à travers le monde. Que Condoleezza Rice, Bush et tous les autres tyrans se taisent. Nous sommes une Nation qui ne peut pardonner, rester silencieuse ni se calmer quand ils insultent notre Prophète et nos valeurs sacrées", a encore déclaré le cheikh Nasrallah.
Il a affirmé notamment que les musulmans n'auraient pas de repos avant que le Danemark ne présente des excuses et que le Parlement européen ainsi que les parlements nationaux des pays européens n'adoptent une loi interdisant aux médias d'insulter Mahomet.
Le Premier ministre danois a exprimé des regrets à la suite de la première publication des caricatures en septembre dans un journal danois, mais il a fait valoir qu'il n'avait pas d'excuses à formuler du fait que la presse de son pays était libre. L'Union européenne a adopté la même attitude.
Contrairement à la manifestation qui a dégénéré en violences dimanche à Beyrouth, où le consulat du Danemark a été incendié, le rassemblement du Hezbollah jeudi dans son fief des quartiers sud de la capitale libanaise s'est déroulé dans le calme et la discipline.
"A Ton service, ô Mahomet, à Ton service ô Prophète de Dieu", scandaient les manifestants poings levés. "Mort à l'Amérique, mort à Israël!"
"Qu'est-ce qui va venir, après l'insulte aux valeurs sacrées?", demandait une banderole brandie par la foule.

Publié dans Actualités

Commenter cet article