La France comme Thèbes … Chirac Comme Œdipe.

Publié le par BOUAZO L. Auguste

                                                                                                           


Opinion - Dans cette contribution, l’auteur s’appuie sur les catastrophes naturelles vécues par la France pour inviter Jacques Chirac à revoir sa politique générale. Pour lui, le président français devrait s’interroger sur ses agissements, dont il prédit l’échec, notamment en Afrique.


Une personne sensée ne saurait se réjouir des souffrances d’un autre humain, à fortiori quand la détresse est celle de tout un peuple. Ces dernières années, la France a été bouleversée par des calamités de tous ordres. En temps normal ces catastrophes sont exceptionnelles, ou si elles surviennent leurs effets sont faibles et leur occurrence est zonale. Mais aujourd’hui, la sécheresse a sévi dans une grande partie de la France avec des étendues et un sol qui rappelaient un environnement quotidien du Sahel. Terre craquelée de l’Afrique qui empêche les cultures, extermine le bétail et entretient la famine ! Des pluies diluviennes se sont déversées sur l’hexagone avec des orages qui détruisent tout et offrent ces atmosphères de désolation, d’incapacité de réaction et surtout dénote d’une idée de fatalité.
Devant ces malheurs, presque tout le monde entier a compati. Et beaucoup dans leur for intérieur ont prié ce qu’ils ont de plus sacrés pour que cette nation vive sereinement et puisse juguler ces catastrophes.

Justement, voilà où se pose la grande équation, surtout à nous de la périphérie que l’on a gavé de clichés de la forte puissance quasi-divine de la métropole. Les leçons que nous avons reçues de nos maîtres, les navets qui subliment leur puissance scientiste et les complexes distillés et entretenus, le tout couronné par le mépris de notre paresse innée et de notre pauvreté éternelle, que deviennent ces théories et ces idéologies à rebours à l’épreuve des faits ?
La sécheresse et la famine en Ethiopie et au Sahel ont pour nos maîtres une seule origine, notre mollesse, notre indolence et notre nature, par euphémisme, mi-humaine. Toutes choses, qui selon eux, font que nous les sous-développés vivons encore de la charité de la nature, de ses aléas, de la chasse, de la pêche et de la cueillette. Tout cela malgré leurs efforts humanitaires titanesques déployés pour nous sauver et nous civiliser.
La France et une partie de l’Europe ont vécu des températures caniculaires de 36°. Il paraît que c’est exceptionnel. Or à Dimbokro (ville située au Centre de la Côte d’Ivoire), la température moyenne quotidienne et ordinaire est de 36°, à Niamey, la capitale du Niger, elle est de 41°. Et la montée du mercure dit-on, empêche un effort soutenu et de longue durée, entraîne les brûlis des cultures et de nombreux incendies et le bouleversement de toute prévision. Et cette catastrophe en France s’est couronnée par une hécatombe dans la population des personnes âgées, surtout là on l’on n’a pas été prévoyant. Donc, là où il a été montré des incapacités à gérer son peuple. Tant il est vrai que gouverner c’est prévoir.

Face à ces calamités, la solidarité reste la seule solution. Ce qui en terme trivial signifie, comme il est dit chez nous, ceux qui ont un peu en donnent aux autres pour les aider en attendant les jours meilleurs. Cela, c’est de la solidarité en dedans et au-delà, de l’assistance. Ces séries de déchaînements des éléments contre la France ces dernières années poussent à poser la question fondamentale pourquoi et comment pareilles choses peuvent-elles arriver sans qu’on ait les moyens de les anticiper, du moins de les endiguer ? Surtout dans une des Nations les plus avancées scientifiquement, techniquement et en technologie. Comment la pluie peut-elle surprendre dans un pays où la météorologie est de consommation quotidienne et relativement dite précise ? Comment un incendie peut-il prendre de court une nation super équipée ?

Alors un constat s’impose, la nature est donc plus forte que l’occident qui regarde les autres de par en bas, tout au moins, étale-t-elle les limites de leurs savants calculs et de leur morgue ? Si au niveau de la gestion des faits de la nature, la France étale ses limites, au niveau culturel ce n’est guère mieux et c’est même catastrophique. Economiquement tous les indicateurs sont au rouge, pas de croissance notable, le chômage est le plus élevé dans la population jeune en Europe. La France a fonctionné avec un 12ème provisoire, elle s’est même imposée des régimes d’exception, décrété des couvre feux.

En fait et dans le fond, dans ma culture d’ordalie et aussi dans l’histoire des peuples issus de la Tour de Babel et de Noé, la nature ne s’acharne sur un peuple qu’en cas de manquements gravissimes dans les desseins de Dieu. La situation de la France me pousse à oser ce morceau de bravoure. Il est de la France comme de Thèbes et de Jacques Chirac comme d’Œdipe.
A Thèbes, dans la Grèce Antique au 12ème siècle, régnaient le roi Œdipe et sa femme Jocaste. Il y eut une calamité. Toutes les médecines jusqu’aux consultations des oracles ont été vaines. Devant les malheurs du peuple, le roi a demandé de dénoncer tout citoyen qui par son comportement aurait offensé les dieux et donc par le fait de qui les dieux s’acharnent sur le pays. Il ne croyait pas si bien dire.
La vérité a été révélée par le vieil aveugle Tirésias. Le roi Œdipe et sa famille étaient à l’origine du drame de la population. En effet, le Roi Laïos ayant une révélation des oracles que son fils Œdipe né de Jocaste son épouse qui venait de naître allait le tuer, il a, pour préserver sa vie, choisi l’infanticide. Mais les pâtres à qui il a confié cette mission ont épargné la vie de l’enfant en le donnant à une autre famille. Quelques années plus tard, Œdipe au hasard d’un carrefour tue son inconnu de père et arrive à Thèbes où pour un acte de bravoure, on le récompense en le nommant roi et il épouse la reine Jocaste. Sans le savoir, il a commis un parricide et épousé sa mère avec laquelle il a eu quatre enfants dans ce rapport incestueux.
A l’éclatement de la vérité, une chaîne de drames s’est déroulée. Jocaste la mère épouse d’Œdipe se suicide, Œdipe, lui se crève les yeux et choisit de devenir un indigent et essuie les sarcasmes de ses enfants. Ses deux garçons, Etéocle et Polynice dans la dispute de l’héritage s’entretuent. Leur sœur Antigone enfreint l’interdit de donner une sépulture à un de ses frères rivaux. Elle aussi est condamnée à mort. La morale de cette histoire grecque est que la France devrait entrer en soi-même et se poser des questions fondamentales à propos des catastrophes et des échecs qu’elle accumule.

Le Président français lui-même doit faire son examen de conscience et se demander quelle est sa faute personnelle dans ces catastrophes naturelles, culturelles, économiques et sociales. En effet la Grande France a économiquement fonctionné avec le 12ème provisoire à l’image des petits pays les moins avancés. La France de Chirac pour des raisons politiciennes fait la cour aux homosexuels. La France de Chirac a étalé ses carences par le nombre élevé de Français morts ces derniers temps par manque de solidarité et d’une politique sociale. Puis Chirac est incapable de proposer une alternative vigoureuse pour l’unité de la France, notamment par la résolution du problème corse. En un mot, Chirac nous aura donné ces dernières années une image d’une France puérile, capricieuse, égocentrique, sans gêne et sans âme. Toute chose en diamétrale opposition avec la nature de la Grande France, fille aînée de l’Eglise et championne des droits de l’homme et du respect de l’ordre constitutionnel.

Il est une certitude, il est des Etats et de leurs chefs, comme il est de l’opposition linguistique langue et parole. Il revient à un chef de valoriser les acquis historiques et d’actualiser positivement toutes les potentialités de la Nation. Chirac n’est pas le chef qui convient à la France. Il fait plus de mal que de bien à son pays. L’épilogue de ses nombreuses frasques est donné par le peuple français qui en a marre et qui le lui manifeste bien. En effet, dans les derniers sondages en France, des Ministres écrasent de plus de 15 points le président de la République. Dans une émission télévisée satirique, il est même appelé «super menteur», comme il existe «superman». Il est stigmatisé comme le contraire d’une poche de moralité. Des actes judiciaires comme une épée de Damoclès lui pendent sur la tête.

Au total, Jacques CHIRAC a échoué dans la bonne gouvernance de la France. Les faits sont là, patents, sacrés et têtus. Le reste de ses agitations et de ses fixations sur les autres états notamment en Afrique n’est que pur chant de cygne.


Publié dans Actualités

Commenter cet article

joseph 10/02/2006 19:37

Cher ami
je tiens MASSIVEMENT à te rassurer sur tes inquiétudes sur l 'Etat mon pays , la FRANCE , dans lequel je vis bien :
1°  Sécheresse  !
    rien à voir avec le Sahel ,que je ne connais pas !
   rassures toi
   ne prend pas l'effet sensationnl des médias pour argent comptant
 nous avons un climat dit " tempéré " par nôtre localisation géographique
 
 les scientifiques français et autres ont fortement développé la onnaissance du climat
 nous avons aussi des archives de plusiurs siècles et le climat est connu de longue date
tempéré veut dire " moyenne STATISTIQUE "
il y a donc des extrêmes ! 
des variations
  - annuelles
 - décennales
 - centénnales
- millénaires    et encore plus
  36 °  arrive assez souvent selon les zones
 nous vons neanmoins eu un pic en 2003 , je crois ( quelques jours )   ceci est déjà oublié
   rassures toi 
   ce matin 10 février il a encore neigé chez moi
   ces jours -ci souvent des moins 10 °
 E T UNE VAGUE DE FROID ASSEZ  RECENTE
 
   nous sommes habitués à celà
 
je termine sur un  autre commentaire
 
 
 
 
 
 
 

BADREDDINE IMAD 10/02/2006 20:55

désolé cher ami mais tu vis ds un pays qui beaucoup de souci financier. Qui a un deficit du commerce extérieur  de près 26%. Je voudrais que tu puisse consulter les dernieres infos de l'afp. Tu verra mieu la catastrophe ds laquelle chirac et ses sbires sont entrain de foutre la france . Désolé pour ton "beau pays" ................